1976

Prix moyen des loyers : 121$

Nombre de maisons : 4

Nombre de logements : 25

Maisons acquises : aucune

Déjà au début de l'année 1976, des inquiétudes se manifestent parmi les membres suite à la politique de développement de la coopérative.  Un congrès d'orientation se tient donc en mai 1976.  Des membres y proposent d'interrompre l'acquisition de nouvelles maisons afin de consolider la coopérative. Cela va à l'encontre des objectifs de certains fondateurs qui désirent acquérir le plus de logements possibles pour créer une pression à la baisse sur le prix des loyers à Sherbrooke et pour permettre à un plus grand nombre de Sherbrookois d'adhérer à un logement coopératif.  De plus, la majorité des membres ne résident toujours pas dans la coopérative. Les décisions prises au congrès coupent la poire en deux.  On décide de restreindre les achats, sans arrêter toutefois le développement. Le congrès impose au comité d'investissement -anciennement le comité d'achat de maisons- des critères limitatifs: petits projets, grands logements pour y loger des familles, etc.